optimiser son site internet

Un site internet est une pièce fondamentale dans la transformation digitale d’une entreprise. Si cette pièce est défaillante alors tout s’écroule ! Les internautes ont le choix, si votre site n’inspire pas confiance ou n’est pas agréable d’utilisation, il ne s’éternisera dessus. Toutes vos actions en ligne engageront d’une manière ou d’une autre une interaction entre des internautes et votre site internet.

Votre site internet reflète qui vous êtes et vous devez diffuser à tout prix une bonne image de votre entreprise pour ne pas créer de tension. Voici 3 conseils que vous pouvez dès à présent appliquer pour optimiser son site internet.

 

Améliorer l’expérience utilisateur

 

L’objectif est de convertir chaque visiteur en client ! Pour que l’expérience utilisateurs soit du meilleur de sa forme, il faut éviter toutes les formes de frictions qui peuvent gêner vos visiteurs.

 

Vous devez connaître vos visiteurs avant toutes choses. Cela vous permettra de créer des pages adaptés en fonction de ce que vous proposez et de ce qu’ils attendent.

 

Les appels à l’action (call to action ou CTA) de votre site doivent être efficaces. Pour cela, il faut que vous qu’il soit visible et placé au bon endroit. Il est préférable d’utiliser des verbes d’action dans les textes, par exemple :

  • Téléchargez le guide
  • Je télécharge mon guide
  • S’inscrire à la newsletter
  • Je demande un devis

 

La couleur a aussi son importance, privilégier des couleurs qui vous représente. Vous pouvez recourir à de l’AB testing pour tester la réceptivité de vos CTA auprès de vos clients et garder le CTA le plus engageant.

 

La vitesse de chargement des pages doit être rapide, car c’est un élément important qui favorise l’impatience du visiteur et fait qu’il quitte votre site.

 

vitesse

 

Pour optimiser la rapidité des pages, vous devez réduire le poids de vos images, il est recommandé de les compresser au maximum jusqu’à 300 Ko. Pour certaine plus importante comme un fond d’écran, 1 Mo est acceptable. Garder à l’esprit que plus les images sont légères, plus le site sera rapide. Il en demeure la même chose pour les vidéos et animations, alléger au maximum car chaque milliseconde est importante !

Vous pouvez également optimiser et simplifier le code HTML, CSS, PHP et JS de votre site. Il n’est pas rare qu’il y ait des morceaux de code sans importance qui alourdissent votre système.

 

Votre site doit être responsive. Cela signifie que votre site devra être adapté à tous les formats d’écrans. Aujourd’hui le téléphone est continuellement à portée de main, plus que les ordinateurs. Il est primordial que votre site soit aussi bien sur téléphone, que sur ordinateur ou tablette.

 

Bien évidemment, tout ça s’accompagne d’un contenu de qualité qui répond au besoin de vos visiteurs. Rester simple et utiliser un sujet par page pour rester cohérent et ne pas perdre vos visiteurs. Un contenu de qualité ne s’arrête pas à la rédaction pour vos visiteurs, il faut aussi que Google puisse comprendre l’objet de vos pages, c’est là qu’on parle notamment de référencement et de SEO.

 

Améliorer le référencement et le SEO

 

Vous pouvez avoir le meilleur site de tous les temps, si vos prospects ne vous trouvent pas, il n’y a pas de match ! En effectuant les ajustements recommandés dans la partie précédente, vous améliorez déjà votre référencement, c’est génial.

 

Identifier les mots-clés pertinents

 

Cette étape est importante, si vos pages n’incorporent pas les bons mots-clés, il sera difficile de dégager un trafic correct sur votre site. Et cela même si vous avez un site internet regroupant des pages qualitatives qui apportent à vos prospects et clients ce dont ils ont besoin, vous n’êtes qu’à la moitié du chemin.

 

Vous devez rédiger vos pages web en prenant soin d’y incorporer des mots-clés surtout dans les balises title et la meta description pour que Google sache dans un premier temps de quoi parle votre page. Dans un second temps, Google va identifier ses mots-clés et va en fonction de la pertinence de votre contenu le classer dans son moteur de recherche.

 

SEO

 

En clair, une page internet optimisée pour la compréhension de Google la permettra d’apparaître parmi les premières suggestions. Le but recherché est que lorsqu’un de vos prospects effectue une recherche en rapport avec vos mots-clés, il doit être amené à cliquer sur votre page.

 

La concurrence est de plus en plus rude sur internet, vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour pouvoir dégager un intérêt assez fort pour que Google vous met en avant.

 

Créer une stratégie de contenu

 

Avec un blog par exemple, vous pouvez traiter avec précision de nombreux sujets de votre secteur dans le but d’informer vos visiteurs. En utilisant à bon escient tous les mots-clés couvrant votre activité et les interrogations de vos visiteurs, au fil du temps vous vous positionnerez en tant qu’expert dans votre domaine. Pour Google vous deviendrez un référent et il vous mettra plus facilement en avant.

 

Attention les moteurs de recherche, Google en l’occurrence sanctionne lourdement l’utilisation abusive des mots-clés et le duplicate content.

 

Mesurer les performances de votre site web

 

Ce dernier conseil est un moyen assez simple de vérifier que tout fonctionne pour le mieux. Finalement, en mesurant les performances de vos pages vous serez en mesure de savoir ce qui ne va pas. Vous pouvez utiliser des outils permettant de voir le trafic sur votre site internet et voir le parcours de vos visiteurs. Il existe de nombreux indicateurs vous permettant de dresser une analyse profonde et pertinente de votre site. Voici une liste non exhaustive :

 

Le nombre de visiteurs unique : c’est le nombre total de visiteurs qui ont effectués au moins une visite selon la période sélectionnée.

 

Le nombre de nouveaux visiteurs : c’est le nombre de visiteur venant sur votre site pour la première fois. Il permet éventuellement de mesurer l’effet de vos campagnes d’acquisition.

 

Les sources de trafic : ils sont au nombre de 5, on y trouve, le trafic direct, le trafic organique, le trafic social, le trafic referral, le trafic provenant de liens autres

Le trafic direct : ce trafic indique que vos visiteurs entrent directement l’URL de votre site dans votre navigateur. Cela veut dire que ce sont vos visiteurs les plus qualifiés et qui vous connaissent déjà.

Le trafic organique : ce trafic découle des requêtes saisies dans les moteurs de recherche et notamment Google. Avec une bonne stratégie de contenu et de référencement SEO, c’est ce trafic qui devrait vous apporter le plus de visiteurs.

Le trafic referral : c’est un trafic indirect qui provient d’un lien issue d’autres sites ou médias. Par exemple, si un site dans un de ces articles vous cite comme source et met le lien de votre page, alors c’est du trafic referral.

Le trafic social : sans surprise, ici c’est le trafic qui provient de vos réseaux sociaux. Par exemple, si vous publiez un post d’article sur les réseaux sociaux, ce lien vers votre article va être considéré comme étant un trafic social.

Le trafic provenant d’autres liens : globalement ce trafic comprend surtout les liens partagés, l’emailing, la newsletter, les notifications.

 

sources de trafic

 

Le nombre de pages vues : c’est un indicateur qui vous permet de savoir quels sont les pages qui génèrent le plus de trafic.

 

La durée moyenne par visite : c’est le temps moyen que passe un visiteur sur votre site. Cela peut être relativement intéressant de savoir quelles pages suscite un intérêt pour vos visiteurs en complétant cette analyse avec la durée moyenne des visites par page.

 

Le taux de rebond : correspond au pourcentage de visiteurs venant sur votre site et qui en sort dans la foulée sans ouvrir une autre page ou cliquer sur un lien. En règle générale, un fort taux de rebond est mauvais signe et indique votre page n’est pas assez engageante. Néanmoins, cet indicateur n’est pas fiable à lui seul, car il ne prend pas en compte le temps qu’est resté le visiteur sur la page. Tout dépend alors du but recherché, si vous avez mis un call to action (appel à l’action) dans votre page et que le taux de rebond est élevé alors votre page ne semble pas pertinente aux yeux de vos visiteurs.

 


 

Bien sûr, il faut rassembler un maximum d’informations et croiser les données pour en tirer une bonne analyse. Cela vous permettra de revoir votre stratégie pour ajuster vos actions dans le temps.

 

Pour optimiser votre site web, il y a plein de leviers qui peuvent être actionné. Dresser une analyse vous permet de mettre le doigt sur ce qui ne va pas et de faire le nécessaire pour corriger le tir. Un site web optimisé est un site qui sera sources de trafic et de crédibilité aux yeux de vos visiteurs, de Google et de vos clients.

 

Intégrer un site web pour sa transformation digitale est obligatoire ! Pour vous aider dans la mise en place de votre transformation, téléchargez notre guide : démarrer la transformation digitale de votre entreprise.

 

Télécharger le livre blanc sur la transformation digitale de votre entreprise

Comments are closed.